Our Recent Posts

Archive

Tags

Israël : entre tracking et vaccination, l’outsider du Covid


Avec 17% de la population vaccinée au 6 janvier 2021, Israël caracole en tête de la campagne contre le coronavirus.

Entamée le 20 décembre 2020, la campagne cible en priorité les adultes de plus 60 ans, les professions essentielles comme le personnel médical et les personnes fragilisées. Grâce un réseau de 352 dispensaires privés agréés par l’État répartis sur un territoire grand comme l’île de France, le rythme a très rapidement atteint 150.000 vaccinations par jour. Au 6 Janvier, 1,5 million de personnes ont déjà reçu leur première dose (Pfizer). Dès la semaine prochaine, avec la seconde injection, Israël pourra commencer à délivrer les passeports tant attendus.


24 millions de doses commandées pour 9 millions d'habitants

Ce devrait être bientôt le tour du corps enseignant et des soldats, à condition que le flux d'approvisionnement permette de tenir le rythme. Israël a commandé 8 millions de doses à Pfizer fin novembre à 19,5 dollars la dose, soit au prix du gouvernement américain. Le laboratoire Moderna a déjà commencé à expédier 120.000 doses sur les 6 millions auxquelles il s’est engagé, en vertu d’options de commande passées par Israël début décembre. A 30 dollars la dose, soit 10 de plus que Washington qui en a cofinancé le développement, le prix n’importe guère dans un pays dont le PIB dépasse 100 dollars par jour et par habitant. Quant au troisième vaccin occidental, Israël avait signé en novembre un contrat avec AstraZeneca pour 10 millions de doses. Le laboratoire britannique, qui a pris du retard sur ses essais, vend lui son vaccin à prix coûtant soit à moins de $6 les deux doses. Enfin, le vaccin israélien a obtenu mi-décembre l'autorisation du ministère de la Santé et lancé sa phase 2 avec 1000 volontaires contre 80 en phase 1. Israël ayant d’ici là couvert tous ses besoins domestiques, ce vaccin présentera l'avantage de pouvoir être vendu, y compris dans des régions où la chaine de froid ne sera pas garantie.

Certains stades ont été réquisitionnés.


Après une première phase dubitative à moins de 50% d’intention de vaccination, la campagne de communication du ministère de la Santé a porté ses fruits : les moins de 60 ans s’échangent en ligne les "bons plans", prêts à parcourir le pays pour faire la fermeture d’un centre de vaccination et bénéficier des surplus de la journée. "Petits vaccins Corona entre amis" est monté à 51.000 membres en 5 jours sur Facebook. Certains villages arabes reculés n’ont jamais vu autant de touristes.


Israël, terrain d'expérimentation pour les laboratoires ?

Les laboratoires de Pfizer, AstraZeneca, Merck, Teva, et Amazon Web Services viennent de renouveler leur confiance dans l’innovation israélienne. Ils ouvriront ensemble cette année un incubateur dédié à l'intelligence artificielle appliquée à la médecine personnalisée ; cette même intelligence artificielle qui a permis à Pfizer et Moderna de déployer aussi rapidement leur vaccin contre le COVID-19. Le consortium s'est vu attribuer une franchise opérationnelle de cinq ans, au cours de laquelle le ministère du Numérique cofinancera avec l'Autorité de l'innovation israélienne 85% des sommes investies dans chaque projet et startup rejoignant le programme. Il n’est pas impossible qu’à l’échelle de son petit territoire, Israël ait été choisi comme terrain d’expérimentation par certains laboratoires. Il est en passe de devenir le premier pays Corona-free, entièrement vacciné.


Crédit photos: Facebook, page des "Petits vaccins Corona entre amis »